Remi Chapeaublanc | Photographer

sony

Sony vs Voigtlander, ou Le dur choix des objectifs

/ ! ATTENTION, cet article peut être intéressant pour des photographes, mais vraiment chiant pour les autres / !

Partir en reportage pour un photographe, enfin du moins pour moi, c’est un véritable casse tête au niveau du choix des objectifs. Autant je peux être très pragmatique sur le nécessaire de survie et autres vêtements, mais pour le matériel photo je n’arrive pas vraiment à faire de concessions.

Pour ma nouvelle série photo, il me fallait un petit appareil photo, un capteur de bonne qualité et avec un grand angle bien défini. Mon choix c’est évidemment porté sur le NEX de Sony, restait à définir quel objectif lui coller au cul.

Dans la précipitation du départ, impossible de tester tous les choix possibles, j’ai pris avec moi :

  • le Voigtlander 15 mm f/4.5 Super Wide Heliar
  • le Sony E 16 mm f/2.8 Pancake

Maintenant que je suis (coincé) en Pologne, je prends le temps de faire mon choix. L’un des deux DOIT rester dans l’aventure, l’autre repartira par Colissimo.

Le jury (composé uniquement de moi-même) a rendu son verdict, voici les résultats :
Sony vs Voigtlander

Et voici les détails 100% des centres, puis des coins :

Sony vs Voigtlander - détails 100%

Ces deux photos ont été prises avec les mêmes paramètres, soit ISO 200, f/5.6 à 1/400s en RAW via Lightroom.

Bilan Sony :

  • Un très léger vignettage
  • Un piqué plutôt bon au centre, mais très moyen dans les coins
  • Des aberrations chromatiques assez présentes
  • Pas de dérive coloré
  • Un Autofocus et une ouverture maximale de f/2.8
  • Un format tout petit (pancake)

Bilan Voigtlander :

  • Un vignettage assez prononcé
  • Un piqué excellent, même dans les coins
  • Des petites aberrations chromatiques
  • Une pù#%$n de dérive violette, particulièrement présente dans les coins
  • Une mise au point manuelle et une ouverture maximale de f/4.5
  • Un format « raisonnable » mais une construction très solide

Que faire ? Lequel choisir ? Qui restera dans l’aventure ? Suspense… Je pense avoir fait mon choix.

Partenaires : Sony décide de tester son A77 en Mongolie

Mes collaborations avec Sony ne sont maintenant plus un secret pour personne. Et pour la troisième reprise, il m’a été confié un modèle de pré-série afin d’aller le tester en conditions réelles.

Le Sony A77 sortira dans peu de temps sur le marché. C’est un appareil photo destiné aux experts et semi-pros, particulièrement taillé pour le reportage photo & vidéo.

Sony France m’a donc équipé avec tout le matériel dont j’avais besoin :

  • un boitier A77 de pré-série
  • un objectif 70-200mm f/2.8 G
  • un ordinateur portable VAIO Z pour pouvoir faire du montage vidéo en live
  • ainsi qu’un petit stock de batteries…

De mon côté, j’ai complété ma garde robe avec :

  • mon NEX-5 équipé d’un Voigtlander 15mm f/4.5
  • mes objectifs Zeiss 16-35mm f/2.8 et 50mm f/1.4
  • ainsi qu’un boitier argentique et 40 pellicules… n’oublions pas les petits plaisirs de la vie !

Sony A77

Merci à toute l’équipe de Sony France, et plus particulièrement à Edouard le responsable de la gamme Alpha.

Il y a un an et un mois, je jouais déjà devant un miroir

Il y a un an et un mois, Sony m’avait prêté un A55 pour que j’aille le tester sur les îles Lofotens, au nord de la Norvège.

Cette année, c’est avec un de leurs derniers joujous que je suis parti, le bien nommé A77. Gamme expert, miroir semi-transparent, AF sur 19 collimateurs en continu (même en mode vidéo) avec suivi intelligent des sujets, construction tout-temps… Un vrai baroudeur quoi.

En voici une petite démo, monté sur un système steadycam, le TITAN de l’Aigle.

Le Népal, c’est aussi ça.

Photo Animalière

Parce que lorsque j’avais 14 ans, j’ai eu cette conversation avec la conseillère d’orientation,

– Bonjour Rémi, est-ce que tu aurais une idée du métier que tu voudrais faire plus tard ?
– Euh… photographier les animaux ?
– Oui, mais comme vrai métier, tu as une idée ? Tu aimes les animaux ?
– Oui…
– Alors tu vas faire une filière scientifique, vu ton niveau en mathématiques.

Parce qu’il y a un mois, j’ai eu cette conversation avec le directeur du pôle photo de Sony France,

– Salut Edouard, je compte retourner au Népal, tu pourrais me prêter un A55 et un 70-200 ?
– Oui, on devrait pouvoir arranger ça.

La conclusion de cette histoire, c’est que le Népal c’est aussi ça.

 

GO GO GO !

L’heure du départ est proche, dans moins de 15 minutes je décolle de chez moi et dans environ 5h je décolle de CDG.

Le stress du départ n’est pas (encore) là, ça ressemble cette fois-ci à un voyage de santé. Il faut dire que les 18 Kg de mon sac font un peu ridicules face aux 27 Kg de l’année dernière. Nous partons en version ultra-light, le sac de mon coéquipier ne faisant qu’à peine 11Kg.

Départ bis au Népal par Rémi

Départ bis au Népal par Rémi

Beaucoup de gens m’ont demandé pourquoi je (re)partais. Pour moi c’était une évidence, j’avais une promesse à honorer. La promesse de retourner les voir et de leur offrir la photo qu’ils m’avaient permis de faire. La série TOURISTE n’a encore jamais été dévoilé au public. Et bien ce sont « eux » qui auront les premiers tirages sur leurs murs, avant même la première exposition qui aura lieu quelques semaines après mon retour.

Ce voyage est soutenu par deux partenaires : le magazine Compétence Photo et la marque Sony Alpha. Compétence Photo finance l’intégralité des premiers tirages que j’offre, donne des magazines aux personnes ayant eu leur photo publiée dans le magazine et relaye ce voyage sur son site internet. Sony Alpha me prête du matériel spécifique pour m’essayer à une passion d’enfant : la photographie animalière.

Matos photo SONY pour le départ bis

Matos photo SONY pour le départ bis

J’avais promis que je vous présenterais mon acolyte, mais manque de temps, tout ça tout ça. Je le ferais donc une fois arrivé à Katmandou. Et chut pour ceux qui savent ;)

Sur ce, j’ai un avion à prendre les cocos. o//

Ambassadeur photo pour SONY France

Némésis et Mademoiselle

Beaucoup d’entre vous le savaient déjà, je travaille depuis un an et demi en collaboration avec SONY France. Dorénavant, notre partenariat est encore plus fort, étant donné que je suis (officiellement) devenu ambassadeur photo pour la marque Alpha de SONY.

En quoi consiste ce statut d’ambassadeur ? Et bien tout simplement à représenter la marque et leurs appareils photos, à travers mon travail. Le partenariat ne s’arrête pas ici, car je participe aussi activement à la communauté Alpha-Spot et j’ai la chance de pouvoir tester certains prototypes sur le terrain, comme cela a été le cas pour l’A55 lors de mon reportage en Norvège.

Pendaison de crémaillère du nouveau studio photo

Ça y est !!! Je suis installé dans un nouvel appartement, qui est aussi mon studio photo et mon bureau !

C’est Gaëlle  qui a pendu la crémaillère du studio photo, pour son tout premier test photo.

Le studio photo est totalement équipé et fonctionnel. J’envisage d’ailleurs de le proposer en location pour les petits budgets et des besoins ponctuels. Je ne peux pas accueillir de grosses productions, mais je peux dépanner sans problème un photographe ou vidéaste dans le besoin.

Le matériel à disposition serait :

  • boitiers :
    • Sony A900  (full-frame)
    • Sony A550
    • Sony NEX-5  (video full-HD)
    • Hasselbald 501CM  (dos 120 ou pola)
  • optiques pro :
    • 24 f/2 Zeiss
    • 35 f/1.4 Sony
    • 50 f/1.4 Sony
    • 85 f/1.4 Zeiss
    • 135 f/1.8 Zeiss
    • 16-35 f/2.8 Zeiss
    • 24-70 f/2.8 Zeiss
    • 40 f/4 (pour Hasselblad)
    • 80 f/2.8 (pour Hasselblad)
    • 120 f/4 (pour Hasselblad)
  • Flashs de studio avec accessoires lumière
  • Fonds de 3m avec portants autopoles, en noir, blanc ou gris
  • Station de travail photo & vidéo avec deux écrans, dont un Eizo calibré tous les mois à la sonde

L’éventuel tarif de location n’est pas encore arrêté et se fera surement à la carte, suivant les besoins de chacun. Mais n’hésitez surtout pas à me contacter par email si vous voulez un devis ou des renseignements.

Le murmure sourd d’Alvine strå

Mes clients so 2009

Mes clients en 2009

A vrais dire, je n’aime pas trop les bonnes résolutions du début d’année. Mais là, ça fait un bon moment que je voulais le faire.

Voici ma résolution de 2010 : Tenir à jour mes références photos !

Et de votre côté, des bonnes résolutions à tenir ?

Le dur choix de l’appareil photo

De toute façon je n’ai jamais été doué pour les choix, c’est même un supplice !
Et là quel supplice… le choix des appareils photos à prendre avec moi. Si je pouvais, j’en prendrais au moins 4 des 7 que j’ai chez moi… mais la place et surtout le poids ne me le permettent pas !

Je dois partir avec un minimum de matériel, le tout dans 2 sacs, que je dois pouvoir porter moi-même. Je me suis donc « autorisé » que 2 appareils photos et un ultraportable de 11″.

Choix de l'appareil photo pour le voyage au Népal

Choix de l'appareil photo pour le voyage au Népal

Pour l’ultraportable, c’est fait. Mais pour les 2 appareils…
Après quelques éliminations, voici ceux qui restent en piste :

  • Sony Alpha 900
  • Sony Alpha 550
  • Hasselblad 501cm (argentique)
  • Minolta XD5 (argentique)
  • Un compact expert (Lumix LX3, Lumix GF1, Canon G11, hypothétique compact Sony)

Pour des raisons personnelles et affectives, je pense prendre un boitier argentique et un numérique.

En argentique, l’Hasselblad a pour lui la qualité et la solidité, le Minolta le poids plume et la discrétion.

En numérique, les choses se compliquent…
Je connais l’alpha 900 sur le bout des doigts et me sent bien avec, mais il pèse une tonne et c’est l’utraportable qui va souffrir avec des images de 25Mpx. L’alpha 550 est l’image même de la polyvalence et du petit reflex de reportage, mais est-ce la polyvalence que je cherche ? Le compact expert a l’avantage d’être très discret et de tenir dans une poche, par contre je n’en ai pas pour le moment (de compact, des poches j’en ai plein), il faudrait donc investir.

RHAAAA !!!  Je ne sais pas quoi choisir… HALP !

Le dernier Tsaatan