Rémi Chapeaublanc | Photographe

Kazakhs, le retour

Retour en France et fin du voyage

Carte du retour en France

Et voilà, c’est la fin de ce voyage et l’accomplissement de la mission : ramener Milmoto en France.

Un peu plus de 5000 km, à travers 12 pays, à moto, en 4 semaines. Le défi de réaliser ce retour pour moins de 750 € a été loupé, dépassé d’environ 300 €. Mais comme certain l’ont précisé dans les commentaire, il aurait été tenable avec un véhicule moins coûteux (ou du moins qui ne consomme pas d’essence).

Évidemment je pense déjà au(x) prochain(s) voyage(s), potentiellement un retour dans les Balkans – qui ont été un très très belle découverte – ou beaucoup plus loin…

Le voyage, c’est comme les tatouages, quand tu commences, tu n’as qu’une envie c’est de recommencer !

Fin du voyage

Pêle-mêle de la semaine #11

Pêle-mêle de la semaine #11 par Kares Le Roy

Pêle-mêle de la semaine #11 -7

Pêle-mêle de la semaine #11 -8

Pêle-mêle de la semaine #11 -9

Pêle-mêle de la semaine #11 -10

Pêle-mêle de la semaine #11 -11

Bilan financier #3 : FAIL !

Et bien voilà, ce qui devait arriver, arriva : j’ai foiré mon défi ! Je viens de finir ma 3 ème semaine et je suis déjà hors budget de 60€…

La faute au pneu avant, que j’ai dû changer en Grèce, hein ! Bon la vérité c’est que c’est bien le post « essence » qui m’a mis dedans, et le pire c’est que je m’en doutais.

Mais je me disais… si tu pars un mois en voyage à vélo, il est tenable ce budget, non ?

essence 71 €
hébergement 38 €
mécanique 87,5 €
nourriture 38,5 €
transport 5,8 €
BILAN SEMAINE #3 240,8 €

Milmoto : 50 mille km et 37 ans

Milmoto, photographiée par Kares Le Roy

Milmoto par Kares Le Roy

Je comprends que ça puisse en gonfler certains, mais voyager avec un véhicule, c’est obligatoirement s’y attacher. Et pour le coup, l’attache sentimentale – après tant de frayeurs et complications vécues ensemble – devient d’ordre viscérale.

Milmoto, c’est elle qui nous a amené jusqu’en Mongolie, et qui nous a fait revenir après moult aventures. Aujourd’hui elle vient de passer ses 50 000 km et je voulais marquer le coup, peut être en vous racontant d’où elle vient. Car cette moto à une histoire bien particulière, qui – je trouve – lui donne encore plus de charme.

Il y a 37 ans, un jeune couple se fait offrir cette R90/6 comme cadeau de mariage. Ils l’équipent et décident de partir avec faire un tour du Maroc, en guise de voyage de noce. La moto se tape toutes ces routes et pistes poussiéreuses, pour ensuite être garé dans un garage en France… où elle y restera 30 ans sans bouger. Je rachète cette moto pour une bouché de pain, avec la promesse que je vais la remettre en état pour lui faire faire un second voyage extraordinaire.

C’est chose faite, et nous venons de passer 28 mille km ensemble !

Dès mon retour sur Paris, je compte m’atteler pour la retaper de A à Z… et l’emmener faire un 3ème voyage extraordinaire ?

50 mille km et 37 ans

Milmoto

Petit marché aux légumes de Sarajevo

Placer sur la carte

Marché de Sarajevo-1

Marché de Sarajevo-2

Marché de Sarajevo-3

Marché de Sarajevo-4

Marché de Sarajevo-5

Marché de Sarajevo-6

Marché de Sarajevo-7

Marché de Sarajevo-8

Marché de Sarajevo-9

Marché de Sarajevo-10

Pêle-mêle de la semaine #10

Pêle-mêle de la semaine #10 -1

Pêle-mêle de la semaine #10 -2

Pêle-mêle de la semaine #10 -3

Pêle-mêle de la semaine #10 -4

Pêle-mêle de la semaine #10 -5

Bilan financier #2 : un peu mieux

Comme le disait le bilan financier de la semaine dernière : c’est la merde ! Mais la Grèce étant encore plus la merde que moi, du coup j’en ai profité comme une raclure…

Voici – en légère amélioration – le bilan financier de cette deuxième semaine :

Essence 85 €
Hebergement 11 €
Nourriture 51,5 €
Transport 61,5 €
Mécanique 9 €
Tourisme 3 €
BILAN SEMAINE #2 221 €

Si ça continue sur cette voie, qui sait, je pourrais peut-être tenir le défi ? Mais honnêtement, avec le changement de pneu avant qui m’attend demain et la route qu’il me reste à faire, ça risque d’entamer les finances !

Une histoire de pneu, ou comment se faire de belles frayeurs

Comme je le disais l’année dernière, bien choisir ses pneus à moto, c’est important ! Figurez-vous que j’ai du mal à moi-même en revenir, mais je crois avoir fait l’une des plus grosses bourde à ce sujet, je vous raconte :

Depuis que je roule en Grèce, à 3 reprises je me suis fait de belles frayeurs ! En effet, la roue avant qui décroche pendant un virage en épingle, ça a de quoi vous foutre les jetons ! Les motards redoutent ça, car une roue avant qui glisse c’est quasi la gamelle assurée, et généralement pas des plus agréables… Là c’était léger et j’ai réussi à rattraper la machine sur la fin de la courbe, mais PFOUUUUU… ça laisse une drôle d’impression une fois le virage passé et les membres encore tremblants.

Deux fois en une journée, s’en était trop, il fallait que je fasse quelque chose. Pourtant, j’avais bien ramené mes pneus route en arrivant à Istanbul, pour justement éviter de remonter l’Europe avec les pneus mixtes qui revenaient de la Mongolie. Voilà, sauf que moi je dois être un peu con, j’ai pris les deux anciens pneus qui étaient montés avant le départ pour la Mongolie… sans plus réfléchir !

Pneu de 28 ans

Sur le flanc de ce pneu avant, on peut y lire la nomenclature « DOT EB1N BLH 405 » ce qui – traduit à l’aide de la page Wikipédia adéquate – indique : QUE CE PNEU A ÉTÉ FABRIQUÉ EN OCTOBRE 1985 !!! O_o
(ce qui est plausible, vu que la moto date de 1976 et que je suis seulement son deuxième propriétaire)

Voilà voilà… je roule donc avec un peu qui a « juste » 28 ans…

Rajoutez à cela, que les Grecs mettent de la poudre de marbre dans leur goudron afin d’en diminuer les coûts… et vous obtenez une magnifique patinoire ! Elle est pas belle la vie ? (enfin plutôt courte ici, vu que la Grèce est le pays d’Europe où il y a le plus de tués sur route par rapport au nombre d’habitants)

Je ne décolle donc plus d’ici tant que je n’aurais pas monté un pneu avant neuf, et digne de ce nom !

Les monastères de Météora

Placer sur la carte

Les monastères des météores

Les monastères des météores-2

Les monastères des météores-3

Les monastères des météores-4

Mon (unique) livre de chevet

Il y a 2 ans, je vous avais demandé de me conseiller quelques livres à emporter avec moi. Après plus d’une 30 aine de propositions, je me suis décidé sur 3, dont 2 étaient chiant à mourir…

Du coup pour ce voyage j’en ai pris qu’un seul, un cadeau qui me tenait à cœur.

Traité du Zen et de l'entretien des motocylcettes

Le titre parle de lui-même, et je vous en recommande grandement la lecture ! A vrai dire je ne suis pas une référence en littérature, mais je me délecte à chaque nouvelle page.

Merci.