Rémi Chapeaublanc | Photographe

Personnel

Bienvenue chez toi

Bienvenue chez toi

8 juillet 1984, clinique de Chatenay Malabry, 14h03.

– Madame, soufflez bien s’il vous plait, fort et lentement. Allez-y, comme ça, oui. Restez calme, tout va bien se passer.
– Monsieur, pouvez-vous sortir de la salle s’il vous plait… Oui bien sûr, ne vous inquiétez pas.
Préparez-moi une Oxymétrie transcutanée, j’ai peur qu’on ne commence à le perdre.
– Madame, essayez de rester le plus calme possible, votre bébé rentre en souffrance fœtale aiguë, nous allons lui poser une sonde sur le haut du crane.
– Ne bougez surtout pas, ça va faire mal, mais ça devrait être rapide.
– Docteur, son rythme cardiaque…
Il tombe en hypoxie, allez chercher l’anesthésiste, on est en train de le perdre.
BLOC !
– Madame, nous sommes obligés de vous faire une césarienne en urgence pour sauver votre enfant.

(…)

15h27

(…)

- … Où est mon bébé ?
– Il est en service de réanimation postnatale dans un hôpital parisien… Son cœur ne battait déjà plus lorsque nous l’avons sorti.

Elle n’a pu le toucher que pour la première fois, le 15 juillet 1984.

J’ai appris l’histoire de ma naissance, à l’âge 25ans. Bienvenue chez toi petit.

Est-ce que l’homme descend du songe ?

Est-ce que l'homme descend du songe

Le court métrage avance à grands pas !

Sa sortie officielle n’est pas prévue avant le mois d’octobre, vous allez donc devoir être patients.
(malgré mes teasings agaçants  ^_^ )

D’ailleurs à ce propos, je suis activement à la recherche d’un(e) RP, qui connaitrait bien le petit monde des cinés, court-métrages et festivals. Si vous avez des noms à me proposer, je suis preneur.

La seule chose que je peux vous accorder pour le moment, c’est qu’il s’appellera « ZERO » et que ce n’est pas un film sur les zombis.

Mais comme vous pouvez le voir, je continue à m’amuser avec mon Hasselblad, voici ma première double-expo :

Double exposition

Teasing… #2

Teasing #2

Incitation au voyage

Incitation au voyage

Just go there.


La terreur est humaine

La terreur est humaine

Non, je ne suis pas mort, pas encore.

Je ne traine pas beaucoup par ici ces derniers temps, pourtant ce n’est pas l’envie qui manque !

Des choses à faire (trop), du boulot (beaucoup), des projets (chronophages) et le court métrage qui avance à sa vitesse…

Alors pour vous, une photo de la série Voisins à usage unique, prise en 6×6 avec LE fameux Hasselblad 503cw jaune poussin.
(pour ceux qui suivent l’histoire de près, il y a encore eu des rebondissements… je vais finir par croire qu’il est ensorcelé)

Cette photo s’appelle La terreur est humaine, parce que, et c’est comme ça, un point final.

Ceratoquoi ???

Ceratophrys Cranwelli

Le Ceratophrys Cranwelli est une grenouille à corne, originaire d’Argentine.

Mais pourquoi diable nommer son exposition avec un nom de grenouille imprononçable en latin ???

Il a suffi pour certain de venir me le demander, d’autres ont tenté de trouver la réponse sur Wikipedia

C’est tout simplement grâce à cette petite bête (offerte pour une Saint Valentin) que j’ai été nommé du doux pseudo "LeCrapo".

Cette exposition aux séries très personnels - qui s’est d’ailleurs superbement déroulé, environs 200 personnes, des ventes, des rires, de l’alcool… – était un moyen de revenir sur les grandes étapes de mon parcours photographique.

D’ailleurs, les tirages exposés (et tirages suivants) sont toujours disponibles à la vente. Le catalogue de l’expo a été mis à jour et est disponible ici en PDF.

J’ai deux petites questions pour toi lecteur ! (réponses dans les commentaires)

  • Que penserais-tu d’un nouvel onglet sur le site, avec une boutique pour des tirages en exclusivité ?
  • Cette charmante grenouille n’a pas encore de nom, de quel sobriquet ridicule pourrait-on lui affubler ?

Et pour tous ceux qui sont libre samedi 18 juillet, venez retrouver l’équipe délirante de Lense à Fontainebleau o//

La peur du vide

La peur du vide

Je ne peux l’expliquer, ni même le faire comprendre, que j’ai peur de sauter.
Je suis là, tétanisé.
Mes muscles se raidissent, et même ce dernier pas je n’y arrive pas.
Je suis né, sans toi.

Mais bon sang tu fous quoi ? Tu sautes oui ou non ? Mais allez Rémi, c’est pas très haut bordel !

De mes plus grandes convictions j’abandonnerais pour toi, ou pour elle qui sait.
Je ne sais plus pour qui ou pourquoi.
Est-ce pour que tu sautes avant moi ? me laissant ainsi seul et dépourvu de choix.
Serait-ce donc ça ?

Bon tu es le dernier là, tu vas sauter oui ou merde ? Si tu sautes pas on se barre.

Ce n’est pas de sa faute si elle ne m’a pas pris dans ses bras, à ce moment-là.
Je ne lui en veux pas, et pourtant…
C’est bien moi qui ne voulait pas de son corps, ni du miens d’ailleurs.
Je m’en veux, et pourtant.

Allez déconne pas, on est revenu pour toi, tu peux le faire, tu vas voir c’est pas si dur.

Je suis bien avancé maintenant moi, avec ma peur du vide.

Choupinette et la maison de campagne

meylie

Après une brillante expo au Dune (merci à tous ceux qui sont passés, vraiment) me voici là-bas, loin,  dans ce que j’aime appeler ma maison de campagne…

C’est bon de se sentir loin de tout, sans bruits de voitures, sur une terrasse au soleil… (bon je capte la 3G, faut pas déconner quand même !)

Avec les deux choupinettes qui crient « Tonton ‘émi, tonton ‘émi ! » et la troisième qui me crache sur le tee-shirt un peu de sa purée poulet-carotte (avec morceaux s’vous plait !).

C’est bon de revoir celui que je considère comme mon demi-frère, de vivre avec la tite famille, de diner à 19h.

Note à moi même, ne pas laisser choupinette n°2 se servir des tee-shirts de Tonton ‘émi.

Expo : Prolongation jusqu’au samedi 27 juin

Affiche exposition Remi Chapeaublanc

Vendredi dernier c’était le vernissage de mon expo, vous avez été plus de 200 personnes à venir. Certains sont même venus de Lyon ou encore de Montpellier, j’en suis encore scotché !

Merci à vous tous, une soirée mémorable, pleine de bonnes surprises, dont la plus grosse fut surement la prolongation de l’exposition jusqu’à la semaine prochaine.

Moi qui vous avait annoncé qu’elle ne serait disponible que pendant le week-end suivant, voilà qui est démenti, elle reste en place jusqu’au samedi 27 juin.

Je serais au Dune mercredi 24 pour discuter avec vous (horaires du bar : 11h-15h30 / 19h15-0h00). Si vous voulez une visite guidée personnelle, aucun problème, il suffit de me prévenir par mail que je puisse organiser un petit planning.

J’espère vous y retrouver nombreux mercredi, j’y ferais juste un saut les autres jours.

Denis Rouvre – Eden

Eden (2009) par Denis Rouvre

Denis Rouvre est l’un de ces photographes que je respecte et admire depuis longtemps.
Il est rangé dans la même chambre que Richard Avedon chez moi.

Je viens de retourner voir sont portfolio -suite à l’article Thématics écrit par Nadia- et là : OH SURPRISE !
Il a fait une nouvelle série que je ne connaissais pas, Eden.

C’est exactement le genre de travaux qui me touchent énormément, en deux mots : j’adore.
C’est simple, lumineux, érotique, aérien, graphique, sans fioritures… tout ce qui me plait.

Je vous encourage vivement à aller vous délecter des photos, de celui que je considère comme un des meilleurs portraitistes (que je connaisse). Attention, les enfants et ceux qui sont au boulot, ce n’est pas toujours très soft. Pour les grands et les prévenus, c’est par ici.