Remi Chapeaublanc | Photographer

Se faire appeler Arthur

Se faire gronder. Voisin : « Se faire remonter les bretelles ». (Cette expression vient de seconde guerre mondiale. En France occupée, le couvre feu était à vingt heures, soit huit heures du soir. Les patrouilles allemandes avaient pour habitude de prévenir les retardataires en leur indiquant leur montre et en leur disant « acht uhr ! », ce qui bien sûr veut dire « huit heures ! ». La sagesse populaire et le fort niveau en langue d’outre-rhin des français a fait le reste).

Se faire appeler Arthur

2 commentaires

Ce petit garçon, le sourire en coin n’a pas l’air mécontent. Bétise ou pas, moi, je le trouve trop adorable..

Écrit par popeye, il y a 10 ans Répondre

C’est vrai qu’il a l’air tout mimi mais il a tout de même un petit regard coquin qui cache sans doute quelque chose quoi je ne sais pas mais il a l’air de savoir lui ….

sinon c’est bien sympathiqu ede savoir d’où viennent certains expressions

Écrit par Ptite nélodie, il y a 10 ans Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *