Remi Chapeaublanc | Photographer

Pudeur

La pudeur est à la fois un droit et une convention éminemment sociale. Un droit : chacun a droit à sa pudeur, à la protection de sa vie privée. Kundera montre que derrière l’idée de transparence règne le totalitarisme.

La pudeur naît d’abord chez l’enfant de 3 à 5 ans; alors qu’avant, il usait d’une sexualité autoérotique, et avait une tendance à l’exhibitionnisme, il prend alors conscience que ces actes de plaisir peuvent être source de honte; en même temps qu’il tend vers l’élaboration d’une sexualité adulte, et découvre les notions d’esthétique, de morale, de goût et de dégoût, il prend conscience de la pudeur et refoule cet autoérotisme, jusqu’à en faire une barrière solide qui prendra tout son sens lors de l’adolescence. Cette barrière lui servira à contrôler sa nouvelle sexualité, toujours en usant de la pudeur.

On distinguera la pudeur corporelle de la pudeur verbale; cette dernière se trouve être le point de mire du psychologue qui invite son patient "sur le divan" à être le plus totalement impudique verbalement, à se dévoiler le plus possible.

1 commentaire

Un ti peu de pub pour une des rares choses que j’arrive a faire de mes tites mains… ;-)

collage, en couverture…

Écrit par petit detail, il y a 10 ans Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *