Remi Chapeaublanc | Photographer

Prendre son pied…

Prendre son pied :

    L’explication – pas certaine même si fortement probable – de l’expression « prendre son pied » est la suivante : lorsque les corsaires ramenaient leurs trésors, ils le convertissaient en or : un tiers pour le roi, un tiers pour l’armateur et le dernier tiers pour l’équipage. Pour se départager l’or restant équitablement, ils en faisaient des petits tas de 1 pied de haut (soit env. 33 cm). Ensuite, suivant la hiérarchie, chacun prenait son « pied », le tas d’or de 33 cm de haut qui lui revenait Aujourd’hui, il ne subsiste plus dans cette expression que l’idée du plaisir (pas uniquement sexuel d’ailleurs) sans l’idée d’argent.

Prendre son pied...

1 commentaire

Pour les amoureux de la langue, les joueurs de mots et curieux, c’est un vrai plaisir, un régal. Ils pourraient se nourrir et même abuser, jusqu’à la crise de foie (Dès lors que l’on peut boire les paroles de quelqu’un, il existe un alcoolisme du language où les grands poètes s’y sont perdus) de ce genre de friandise croustillante et amusante de la vie courante.
Ils prennent alors leur pied, comme ces pirates ou ces amants, devant leur trésor, devant la beauté.

Écrit par popeye, il y a 10 ans Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *