Remi Chapeaublanc | Photographer

Poudre d’escampette

Le verbe escamper, qui n’est plus dans notre langue, signifiait autrefois s’enfuir. Il s’est métamorphosé en décamper, mais en nous laissant cependant escampette, mot qui ne s’emploie que dans poudre d’escampette (poudre qui fait courir).

Prendre de la poudre d’escampette, avec son sens actuel de s’enfuir, se sauver à toutes jambes, fait évidemment allusion à la situation d’une personne qui, ayant pris une certaine poudre, quitte brusquement hommes et choses pour devenir l’esclave de la nature. Cette locution doit être contemporaine de Molière. On sait que, à cette époque, la méthode du docteur Purgon faisait fureur; tout traitement débutait par là, s’il ne continuait pas par là et ne finissait pu par là, et les chroniqueurs nous ont conservé le nom d’une infinité de poudres qui firent la fortune de plus d’un charlatan et déchirèrent les entrailles de tout Paris. La manie fut telle à un moment qu’on se purgeait préventivement, par caprice, ou simplement parce que c’était bon genre.

Pauvre humanité! Comprenez-vous que le suprême de la distinction puisse être de faire répondre à ses visiteurs évincés : Madame a pris médecine, — Monsieur vient de prendre sa poudre.

Il est vrai que, en fait de bon ton, tout est relatif. Les Chinois se tirent la langue pour se saluer, et les voyageurs racontent qu’au pays de Sennaar, en Nubie, les courtisans, au lieu de se prosterner devant le roi, lui tournent le des et font la révérence à l’envers, en s’appliquant une forte tape sur… l’hémisphère droit de… la mappemonde. Plus la tape est vigoureuse et retentissante, plus est grand l’honneur rendu au monarque.

Heureux monarque !

Ayant pris une certaine poudre, l'homme devient l'esclave de la nature.

3 commentaires

Moi je pense que ce sont les traces de pas d’une sirène qui avait pris forme humaine, et puis à la vue de notre monde, retourne chez elle, au fond de l’océan …

Cette photo me fait rêver et je retrouve mon imaginaire de petite fille……

Écrit par P'tite Nélodie, il y a 9 ans Répondre

je m’escampie lorsque je vie ce thon monter d’un facial feminin. moulte temps plus tard l’on mut dis que c’etait une sirène et que sont chant ensorcelait les marins. moi j’ai plutot trouver qu’elle braillait. alors par grande sorcelerie j’ai fixer ce son sur une bande et je le passe dans mon camion rouge lorsque les bonnes gens se trouvent en danger.

Écrit par wyhat, il y a 9 ans Répondre

"Avec l’amour tu as pris la poudre d’escampette, tu as desiré le coup de foudre, tu as dit bonjour a la tempete. Poupé, tu étais cette fille au pays des merveilles tu lui as ouvert ton coeur plutot que de t’ouvrir les veines. Je sais tu as vu en lui ce que seul toi pouvais comprendre, tu etais petite il etati grand il etait tendre mais pourquoi ce justifier l’amour ne s’explique pas ni meme le sang que l’on retrouvera chez toi… Par amour"

Écrit par petit detail, il y a 9 ans Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *