Remi Chapeaublanc | Photographer

Mener une vie de bâton de chaise

Avoir une vie désordonnée, agitée, une vie de plaisirs et de débauche.

S’il est vrai que les chaises en bois sont en partie un assemblage de ‘bâtons’, pourquoi auraient-ils une vie trépidante à l’origine de l’expression ?

En réalité, il faut remonter dans le temps, à l’époque des chaises à porteurs comportant deux grands bâtons latéraux servant à porter la chaise et son contenu humain.

Après, les avis divergent sur l’origine de l’expression.

Elle pouvait venir du fait que les bâtons étaient constamment manipulés, soulevés, posés, tirés pour dégager la porte de la chaise, remis en place… Ces bâtons avaient une existence très peu reposante, ce qui explique l’expression dans laquelle l’idée d’ « activité excessive » a peu à peu fait place à l’idée de « vie désordonnée ».

Mais elle pouvait aussi venir de la vie que menaient les porteurs, toujours en déplacement puis à attendre le retour du propriétaire de la chaise, de préférence dans les lieux de débauche (tripots, bordels…) dans lesquels ils transportaient leurs bâtons avec eux pour ne pas se les faire voler, la vie des bâtons étant alors assimilée à celle des porteurs.

Mener une vie de bâton de chaise

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *