Remi Chapeaublanc | Photographer

Libido

La libido (« le désir » en latin) désigne le désir sexuel. Le mot peut cependant désigner un concept plus général d’énergie créatrice d’un individu, notamment pour le psychanalyste Carl Jung.

Sigmund Freud inventa le terme en précisant qu’il s’agissait d’une force ou énergie pulsionnelle entrant en conflit avec les conventions et le comportement civilisé. A vrai dire, et c’est peu connu, Freud n’a pas inventé le terme que l’on trouve employé par Spinoza déja dans le sens d’appétit sensuel. Je cite :  » libido est etiam cupiditas et amor in commiscendis corporibus. (Eth. III, Déf. 48) ». Freud par contre en rendant le mot indépendant de son origine latine, l’a utilisé largement dans le développement de la théorie psychanalytique.

Pour Freud, « Dieu ne fait rien pour rien ». S’agissant de la libido, procurer du plaisir n’est assurément pas le but mais le moyen. Le but est d’assurer à tout prix la reproduction de l’espèce (en fait, cette idée est déjà exposée dans l’ouvrage de Jean de Meung Le Roman de la rose, best-seller… du XIIIème siècle). Pour ce faire, dans le contexte de l’évolution darwinienne, la nature a sélectionné au cours de quelques millions d’années d’évolution, les êtres les plus « libidineux » (au sens propre du terme). Ces êtres (hommes, primates, animaux…) devant introduire dans le cycle reproductif, la plus grande quantité possible de leurs gènes.

Libido

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *