Remi Chapeaublanc | Photographer

Les pensées de derrière la tête

Avoir une intention cachée.

Cette expression est d’origine et de date inconnue. Cependant Léon Bloy décrit l’expression"les pensées de derrière la tête", en 1902, en ces termes:

"Les pensées de derrière la tête".

"On dit qu’un homme a des pensées de derrière la tête quand il ne dit pas tout ce qu’il pense ou tout ce qu’il veut. C’est un cas très ordinaire et rien d’exceptionnel n’est signifié par cette expression. Celui qui dirait tout ce qu’il pense et déclarerait toutes ses intentions n’aurait que des pensées de devant la tête, des pensées de façade, si on peut dire et serait une sorte de monstre. Sa tête ressemblerait à une maison impossible, sans hauteur ni profondeur, sans toit, sans cave, sans escalier, sans propriétaire, où on ne pourrait s’étendre pour dormir qu’en mettant ses pieds et même ses jambes hors de la fenêtre, au scandale des personnes élégantes ou raisonnables qui passeraient dans la rue. On ne peut imaginer rien de plus absurde. En supposant qu’une telle demeure parût habitable à des malheureux accoutumés à l’étalage de leur misère, comment des gens dignes d’estime, n’ayant rien à se reprocher, pourraient-ils supporter de s’offrir en spectacle à tous ceux qui seraient tentés de regarder dans leur intérieur?

Un homme qui a des pensées de derrière la tête, au contraire, est simplement un individu sensé, habitant une maison bien aménagée, pourvue, par conséquent, d’un endroit retiré où il lui soit loisible de penser en sécurité, et d’un autre endroit, peu éloigné du premier, où il puisse obéir à certains appels de la nature, sans que personne en soit informé. L’idéal serait qu’il n’y eût qu’un seul endroit pour les deux fonctions qui paraissent avoir, dans ce cas, une mystérieuse et profonde conformité. Les spéculateurs et les sociologues me comprendront!"

Léon Bloy, "Exégèse des lieux communs", Mercure de France 1968 (p.230-231)

Notons qu‘"avoir une idée derrière la tête" signifie "avoir une intention tenue secrète" mais cette idée n’est pas forcément négative. En effet cette expression est utilisée pour désigner, selon le cas, la dissimulation mais aussi la détermination dont quelqu’un fait preuve.

Les pensées de derrière la tête

2 commentaires

"pfff.. moi je dis d’abord, l’hypocrisie, c’est pourri, j’aime pas les hypocrites… "

bon je déconne… je faisais un revival de ma crise d’adolescence (que d’ailleurs je n’ai pas vraiment eu, peut être pas encore ;))

Très belle photo, dans la lignée de celle que tu fais en ce moment : de fort contrastes/saturation sans trop se préoccuper du bruit. Dommage que le modèle semble un peu maigre, en tout cas le baiser et magnifique…

Écrit par popeye, il y a 9 ans Répondre

un bisous sur la fesse droite aussi ?

Écrit par petit detail, il y a 9 ans Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *