Remi Chapeaublanc | Photographer

Fainéant

Fainéant : Pas besoin de se fatiguer pour comprendre l’origine de ce mot : il s’est formé à partir de « faire » et « néant » (le paresseux s’appliquant surtout à ne rien faire). Tout au plus s’efforce-t-il de jouer les travailleurs, espérant ainsi qu’on le laisse flemmarder tranquille, d’où la variante, plus populaire : « feignant », inspiré du verbe feindre. Pour le glandeur, ça fait plus serieux : il peut se prétendre comédien !

Fainéant

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *