Remi Chapeaublanc | Photographer

Emmaüs

En 1949, l’Abbé Pierre, député de Meurthe et Moselle, vit dans une maison délabrée qu’il restaure à Neuilly-Plaisance en banlieue parisienne. Dans cette maison, il accueille des personnes en difficulté. Ce lieu devient une auberge de jeunesse internationale qu’il baptise Emmaüs.

Le mouvement Emmaüs naît de cette initiative et de la rencontre avec un désespéré suicidaire, Georges Legeay. Le but de cette initiative est « d’agir pour que chaque homme, chaque société, chaque nation puisse vivre, s’affirmer et s’accomplir dans l’échange et le partage, ainsi que dans une égale dignité » (extrait du Manifeste universel).

C’est en 1953 que l’association Emmaüs est créée dans le but d’organiser ce mouvement.

Après les ravages de la Seconde Guerre mondiale, la France connait un hiver 1954 très rude et plusieurs personnes meurent de froid. Dans ce contexte de grave pénurie de logements, l’abbé Pierre lance son célèbre appel, « Mes amis, au secours », sur les ondes de Radio Luxembourg ; il déclenche « l’insurrection de la Bonté » et influence fortement les pouvoirs publics. Un immense mouvement de solidarité naît. Les dons reçus seront dans un premier temps utilisés pour parer aux besoins urgents puis pour aider au développement de l’association. Durant les jours qui suivent l’appel, près de 2 000 tonnes de dons en nature seront récoltés.

Les jours suivants voient la création de nombreuses structures au sein d’Emmaüs : HLM Emmaüs, Association d’Emmaüs et Confédération générale du Logement puis, SOS Famille Emmaüs.

A mesure du développement de l’association, celle-ci s’est séparée en plusieurs associations. On trouve aujourd’hui Emmaüs France, dirigée par Martin Hirsch, et Emmaüs International.

Emmaüs, fondée par Henri Grouès, dit l’abbé Pierre

3 commentaires

Bon je me tente quand même, à mes risques et péril. Si on compare les deux dernieres photos, je trouve que celle ci manque de netteté. Ca pourrait peut être venir d’un manque de lumière (de ce que je sais de la photo mais rien n’est mois sur) ou bien d’un manque d’ouverture du boouzin (vous voyez, mes connaissances en photo sont limitées).

Pour le deuxième point on peut noter que l’on est dans un bus et que même à l’arret, ca ressemble toujours a du rodéo, surtout quand on est pas assis. Cependant, et là je rejoins le premier point, le blanc "sature" sur la chemise en face".

Par ailleurs, le grain de la photo est important. J’ai presque l’impression d’être devant un photo prise avec un téléphone portable. La question que je me pose est : Est ce que j’ai raison pour le téléphone portable ou bien est ce que l’effet "vieilli" est entièrement voulu par l’auteur.

Quoi qu’il en soit, moi j’aime cette photo parce qu’elle ressemble à la vision que j’ai des années 70-80. Je ne sais pas si ca vous le fait, mais j’ai l’impression que les siecles précédent se sont passés en noir et blancs, comme les films. Que les années 80 étaient sursaturés au niveau des couleurs, que les 70 étaient délavées et très tendance marron/sépia…

Pour en venir sur la définition: Petite explication sympathique qui force au respect des gens qui s’investissent dans la société…

Bon je laisse la place aux autres, mais lecrapo, je veux que tu me répondes… sinon je vais te faire fumer et tu sais ce qui arrive aux crapo qui fument…. mwahahahaha

Écrit par popeye, il y a 10 ans Répondre

Mon cher Popeye,

Voici la réponse en image à tes questions :

Ici ou encore ici.

PS : escuse moi de ne pas être là…

Écrit par Le_Crapo, il y a 10 ans Répondre

Heureusement que tu m’en as dis plus sur msn…

En tout cas merci…

PS : je voulais juste savoir si je pouvais encore traverser tes pensées d’aussi loin…

Écrit par popeye, il y a 10 ans Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *