Remi Chapeaublanc | Photographer

nu

Le murmure sourd d’Alvine strå

Relation modèle-photographe lors d’une séance de nu

Dossier sur le nu dans Compétence Photo 15

Actuellement en reportage photo au Népal.
(pour les retardataires, c’est par ici : www.remichapeaublanc.com/nepal/)

Je voulais tout de même vous avertir que 2 super dossiers allaient être publiés dans le prochain Compétence Photo (n°15 si je ne m’abuse).

J’y traite un sujet qui me tenait à coeur depuis longtemps, la relation entre modèle et photographe, écrit à 4 mains avec une modèle. Ce fut un vrai plaisir d’écrire avec Emilia, de pouvoir échanger sur nos différentes expériences et points de vues, bref je vous encourage à lire ce dossier avec attention (non, je ne vise personne).

Le deuxième dossier, plus technique, vous explique comment réaliser cette photo, pas à pas, préparation de la séance photo comprise.

[NSFW] Ce qui est important n’est pas que l’on te comprenne, mais que tu l’assumes.

Ce qui est important n’est pas que l’on te comprenne, mais que tu l’assumes

[dewplayer:http://www.remichapeaublanc.com/wp/wp-content/uploads/2009/11/Lykke%20Li%20-%20Dance%20Dance%20Dance.mp3]

****************

Lorsque j’étais plus jeune, je cherchais en permanence à comprendre tout. Et par extension, je cherchais aussi à me faire comprendre par tous les moyens.

Un jour, ma mère m’interrompue dans une grande explication ; elle me dit « Ce qui est important n’est pas que l’on te comprenne, mais que tu l’assumes. » et elle partit comme ça, sans écouter la fin de mon explication.

Je ne comprenais pas, c’était absurde ! Il valait mieux que les gens me comprennent, la vie serait forcément plus simple ainsi. Et puis cette phrase, elle ne voulait rien dire !

Aujourd’hui, les évènements ont fait que non seulement j’ai compris cette phrase, mais que je l’ai surtout adopté depuis longtemps.

Double Exposition

double-exposition de Matthieu et Remi

Double Exposition, c’est un projet supra cool, orchestré par Monsieur M.

Le principe : Un appareil photo. 24 photographes. 12 photos. Une photo par personne. L’une fait une photo et passe l’appareil. L’autre fait la double exposition. Et ainsi de suite. Tous les jeudis une double exposition publiée. Surprise.

Ce que j’aime plus que tout dans cette idée, c’est de faire une collaboration les yeux fermés, sans savoir ce que le photographe d’avant ou d’après aura shooté. Ça en devient presque exaltant.

L’homme est le passé de la femme

L'homme est le passé de la femme

[dewplayer:http://www.remichapeaublanc.com/wp/wp-content/uploads/2009/05/03-eleventh.mp3]

Avant hier soir,
Prise de conscience, stupéfaction, angoisse.
Pourquoi la nature est-elle aussi injuste ?

En ce qui concerne la femme, Masters et Johnson (1971) affirment que « la sexualité féminine ne connaît pas de limite d’âge ».
(…) fait important, le clitoris des femmes âgées demeure très sensible et continue à remplir son rôle de récepteur et de transformateur de l’excitation sexuelle

Pour ce qui est de l’homme, Masters et Johnson ont observé des changements plus nombreux dans le comportement sexuel de l’homme âgé que dans celui de la femme âgée. Ils remarquent en effet que les hommes âgés prennent fréquemment deux à trois fois plus de temps que les jeunes pour obtenir une érection (…)

Hier soir,
Prise de conscience, stupéfaction, soulagement.
Pourquoi la nature veut-elle toujours rétablir l’équilibre ?

L’une des choses qui obnubile le plus l’être masculin  durant sa vie ? Peut être sa capacité sexuelle.
Le temps l’en ampute cruellement.
L’une des choses qui obnubile le plus l’être féminin durant sa vie ? Surement sa capacité de séduction.
Le temps l’en ampute doucement.

Cruel des équilibres.

L'homme est le passé de la femme - 2

Le dernier Tsaatan