Remi Chapeaublanc | Photographer

blanc

Pêle-mêle (noir et blanc) de la semaine #2

Polonaise de Krakow

Mur tagué de Katowice

Tests studio chez Nicolas

Sun in the street

La vierge de Katowice

Le murmure sourd d’Alvine strå

Montrer tête blanche

Depuis mon précédent billet sur le blog, je me suis reposé, j’ai profité et j’ai engloutie des tonnes de “Mix Fruit with Curd”. Mais pas que…

En réalité, j’ai surtout posé mon appareil photo et laissé mon ordinateur de côté, pour sauter de l’autre côté de la barrière… et me transformer en guide touristique.

montrer tete blanche

montrer tete blanche

Retour sur mes traces pour voir le pays autrement, réfléchir à ce qui a changé depuis 3 mois, redécouvrir Kathmandou, Pokara, Sarankot et j’en passe.

Une règle dit que l’ont a intégré quelque chose, à partir du moment où on arrive à l’expliquer et le transmettre clairement. J’ai donc tenté l’exercice, et transmettre ce que j’ai appris de ce pays, une partie de son histoire et la culture de ses habitants. Ce n’est pas à moi qu’il faudra demander si j’ai bien intégré tout ça, mais je l’aurais au moins fait avec passion et plaisir.

montrer tete blanche-3

montrer tete blanche-3

Pour cette dernière partie de mon voyage – alors que j’ai toujours voulu m’intégrer un maximum à la population locale – j’ai pour une fois remercié mes origines occidentales.

L’histoire politique du Népal n’étant pas des plus simple, je vous épargnerais les explications, mais une grève générale vient d’être décrété il y a quelques jours dans tout le pays. Fermeture de tous les commerces et services (ouverture autorisé entre 18 et 20h pour la survie des habitants) et surtout l’interdiction formelle de circuler à véhicule, exception faite pour les vélos. En d’autres mots : la vie des népalais est temporairement suspendu pour une durée indéterminée.

Ayant loué une moto pour aller dans les montagnes, jusqu’à Tatopani… et il fallait bien rentrer sur Pokara, puis sur Kathmandou pour le vol de retour. Le seul moyen pour revenir, a été de rouler au pas et de relever la visière du casque à chaque village et barrage de Police – tout en se faisant tout de même huer par certains locaux.

Merci ma barbe et mes yeux bleu…

Le Saviez-vous : Drapeau Népalais

C’est le seul au monde à n’être ni carré ni rectangulaire.

Pour les hindous, le triangle représente le Dharma (loi morale, vertu religieuse et devoirs sacrés).
La lune et le soleil perpétuent le souvenir des mythiques dynasties « lunaires et solaires » qui auraient régi le Népal à ses origines.
Le tout bordé de bleu, symbole de la paix.

Drapeau Népalais

Drapeau Népalais

Source : Guide du routard

[NSFW] Ce qui est important n’est pas que l’on te comprenne, mais que tu l’assumes.

Ce qui est important n’est pas que l’on te comprenne, mais que tu l’assumes

[dewplayer:http://www.remichapeaublanc.com/wp/wp-content/uploads/2009/11/Lykke%20Li%20-%20Dance%20Dance%20Dance.mp3]

****************

Lorsque j’étais plus jeune, je cherchais en permanence à comprendre tout. Et par extension, je cherchais aussi à me faire comprendre par tous les moyens.

Un jour, ma mère m’interrompue dans une grande explication ; elle me dit « Ce qui est important n’est pas que l’on te comprenne, mais que tu l’assumes. » et elle partit comme ça, sans écouter la fin de mon explication.

Je ne comprenais pas, c’était absurde ! Il valait mieux que les gens me comprennent, la vie serait forcément plus simple ainsi. Et puis cette phrase, elle ne voulait rien dire !

Aujourd’hui, les évènements ont fait que non seulement j’ai compris cette phrase, mais que je l’ai surtout adopté depuis longtemps.

Le dernier Tsaatan