Remi Chapeaublanc | Photographer

Sueurs froides à l’ambassade Kazakhe

Oui, je sais, le titre de ce billet sonne comme celui d’un mauvais polar. Mais il faut dire que j’ai vraiment eu une jolie frayeur ce matin.

Partie toute guillerette récupérer le passeport de Rémi, je m’attendais, comme lors des précédentes démarches, à boucler les formalités en 15 secondes chrono. Oui mais c’était sans compter sur l’humour kazakh. C’est qu’ils sont blagueurs à l’ambassade ! Je me présente au guichet, tends à la dame mon petit reçu en précisant que le passeport est recouvert d’une pochette orange. Une pochette orange, dans l’absolu, c’est pratique pour repérer ledit passeport dans une pile haute comme mon bras.

Dans l’absolu, oui.

Mais là, évidemment non.

Il se trouve qu’une agence spécialisée dans les demandes de visas (pour ceux qui ont la flemme d’effectuer les démarches eux-mêmes) couvre elle aussi tous les passeports qu’elle traite avec une pochette orange. Et que, vous allez rire, un des types de l’agence est venu récupérer tous les visas traités une demi heure avant moi, embarquant du même coup par erreur le passeport de Rémi. Ah ah ah. Bon sur le moment je ne rigolais pas vraiment. Sourire crispé de la dame au guichet. « On va les rappeler pour voir si on peut joindre leur coursier. » Sourire crispé de moi-même. « Oui, bien sûr, je comprends, je patiente. » Je m’imaginais déjà annoncer la terrible nouvelle à Rémi. « Désolé coco mais tu vas devoir changer tes plans, sans passeport, fini les aigles de Mongolie. Mais tu pourras toujours aller photographier les vaches en Normandie hein. »

Bon, finalement plus de peur que de mal. Après trois coups de fils et une heure et demie d’attente, le messie le coursier de l’agence est revenu à l’ambassade. Avec le passeport. Et, alleluia, le dernier visa. Si on n’avait pas été dans une administration-du-genre-qui-rigole-pas, je crois que je lui aurais sauté au cou !

Maintenant, il ne me reste plus qu’à envoyer le passeport à Cracovie, où Rémi le récupèrera. Alors on croise tous les doigts pour que Chronopost ne l’expédie pas au Canada !

 

4 commentaires

Clémence, tu joues un peu avec mes nerfs là… arrête s’il te plait ! J’aime pas très beaucoup… >_<

Écrit par Rémi, il y a 5 ans Répondre

C’est quand même hallucinant qu’une ambassade laisse partir des gens avec des passeports sans vérifier scrupuleusement à qui ils appartiennent ou au minimum que celui qui les récupère est bien le même que celui qui les a déposés…

Écrit par Bozze, il y a 5 ans Répondre

Et un grand merci à Clémence qui a dû souffrir bien plus et bien plus longtemps que nous : Elle ne nous fait partager qu’une petite frayeur de 25 secondes, alors qu’elle a dû « flipper grave » pendant un long moment… <:o)

Écrit par Clement, il y a 5 ans Répondre

Je suis d’accord avec Bozze, ça craint vraiment…
c’est pas du courrier lambda quoi…

Écrit par Mel, il y a 5 ans Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *