Remi Chapeaublanc | Photographer

La théorie des pistes

Une piste ça naît, ça vit, ça change puis ça disparaît… et le but du jeu est d’en choisir les meilleurs, pour arriver au plus vite (et sans encombres) à destination. Cela fait bientôt 2 mois que je suis en Mongolie, et que je me laisse donc « guider » sur ces routes, réputées pour être les pires du monde. Je crois que je commence enfin à comprendre, ce que j’ai nommé :

« La théorie des pistes »

En voici le postulat :
(pour rappel, un postulat est un principe non démontré, que l’on considère comme fondement)

Une piste est un ensemble de traces crées par les véhicules passés avant toi. Ils savaient où ils allaient.

En voici maintenant les théorèmes :

  • Si une piste existe, empreinte la ; ce n’est pas pour rien qu’elle existe
  • Si plusieurs pistes existent, empreinte toujours la plus fraîche ; ce n’est pas pour rien qu’il en existe une nouvelle
  • Si une piste n’est composée que d’une ou deux traces, ne l’empreinte pas ; ce n’est pas pour rien qu’elle n’a pas été plus empruntée
  • Le choix d’une piste se module toujours par le poid de ton véhicule divisé par le nombre de roues motrices
  • Ne te pose jamais la question « pourquoi », roule plutôt !

3 commentaires

Je t’avais bien dit de mettre ton chandail !!!!
Bises

Écrit par maman, il y a 4 ans Répondre

Ils m’ont l’air de tenir la route ces théorèmes… J’adhère !

Écrit par Arnaud, il y a 4 ans Répondre

Et si la piste s’arrête ! Alors fait demi-tour…ou créer ta piste !

Écrit par bi-air, il y a 4 ans Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *