Remi Chapeaublanc | Photographer

Kazakh Express

Placer sur la carte

Si les nouvelles se font de plus en plus rares, ce n’est pas que je n’ai rien à raconter (bien au contraire), mais c’est que nous passons nos journées sur la route ! Ce retour en France, s’annonce comme une véritable course contre-la-montre.

A l’origine, nous aurions beaucoup aimé pouvoir profiter du retour, comme nous l’avions fait pour l’aller, ou encore passer par la très convoitée « route du sud » (Kirghizstan, Ouzbékistan, Turkménistan), mais le sort en a décidé autrement. Du coup, nous prenons la route la plus « sûr » d’un point de vue du timing : celle qui demande le moins de visa possible, qui descend le plus au sud (afin d’éviter la neige), tout en ayant un maximum de routes bitumées.

Nous venons de finir une étape de 800 km, sur des routes tellement défoncées qu’elles ferraient presque regretter les pistes mongoles… Bienvenue au Kazakhstan.

La véritable raison de ce retour express, c’est l’accrochage de mon exposition à la galerie Le29. Et oui, Gods & Beasts y sera exposé du 13 au 30 novembre, pour une double occasion : sa sélection pour Photocollection et pour le mois de la Photo OFF.

Il faut donc impérativement que je puisse être de retour en France à temps, et ainsi vous convier (oui oui, vous qui suivez l’aventure) au vernissage, qui aura lieu le 15 novembre au 29 rue des Récollets à Paris !

5 commentaires

Il faut rebaptiser Aline. Desormais ce sera Jolly Jumper

Écrit par Nicolas, il y a 3 ans Répondre

Super Félicitations pour cette double expo!!!! Bon retour!!

Écrit par Aurore, il y a 3 ans Répondre

Youpi!!!! Soyez prudents quand même hein?
1000 bises à vous deux.

Écrit par Anne, il y a 3 ans Répondre

Un mal pour un bien !

Écrit par Lâm, il y a 3 ans Répondre

Cool pour l’expo. Dommage que de devoir courir (ou en tout cas rouler) pour être là dans les temps. Mais comme dit Lâm, un mal pour un bien. Par contre je suis tristesse, je ne pourrais même pas venir la voir en vrai (tu veux pas rentrer une semaine plus tôt tant que tu y es ?).

Écrit par Franck C., il y a 3 ans Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *