Rémi Chapeaublanc | Photographe

Matos : Le(s) couteau(x)

Les couteaux sont - je l’avoue - une passion depuis bien longtemps.

Partir en voyage sans couteau, c’est comme sortir dans la rue sans culotte… c’est super excitant, mais je le fais jamais – question de principe.

Les couteaux : Spyderco C11BK et Leatherman Wave

Les couteaux : Spyderco C11BK et Leatherman Wave

Qu’on soit bien d’accord, il était inconcevable que je parte sans mon Leatherman Wave. Il ne quitte de toute façon jamais mon sac photo, c’est tout simplement mon outil multifonction préféré.

Par contre, il n’est pas exempt de défauts, comme sont poids, son ergonomie pas top et surtout le fait qu’il n’est pas pratique à sortir en cas d’urgence.

Il me fallait donc un deuxième couteau, léger, solide, avec une bonne prise en main et surtout qu’on puisse l’ouvrir et le fermer d’une seule main, de manière ambidextre.

Le vendeur me présente son coup de cœur personnel : le Delica C11BK de Spyderco. Coup de cœur immédiat à mon tour. Mis à part son design dont je ne suis pas vraiment fan, c’est le couteau parfait : qualité de lame impressionnante, tiens parfaitement en main, je peux même l’ouvrir et le fermer avec mes gants de montagne… pour dire ! Pour couronner le tout il ne fait que 70g.

7 commentaires

Ah bon, tu mets des culottes ? …

Écrit par J, il y a 4 ans Répondre

Tu penseras à ne pas le garder sur toi à l’aéroport. Sinon le douanier va te le confisquer :)

Écrit par Alex C., il y a 4 ans Répondre

Alex C. >> Je sais, ça m’est déjà arrivé T_T (d’ailleurs une autre fois je suis monté en cabine avec mon Leatherman… mais chut hein)

Écrit par Remi, il y a 4 ans Répondre

Toi tu passes par le quartier latin pour ton matos, un tres bon choix de matos. Ajoute juste un petit enrouleur pour forfait de ski a tpn couteau et tu l’aura toujours a porté de main a la bretelle ton sac de rando. Mon astuce pour ne pas chercher le couteau au fond d’une poche en cas de besoin rapide. Bonne preparation.

Écrit par Damien, il y a 4 ans Répondre

C’est pour découper le yéti ?

Écrit par Bob_la_tige, il y a 4 ans Répondre

Damien >> Plutôt que l’enrouleur, je préfères le clip ceinture attaché à une bretelle du sac. Certes on peux plus facilement le perdre, mais tellement plus pratique en cas d’urgence.

Bob_la_tige >> ON NE TOUCHE PAS A MON POTE LE YÉTI !! COMPRIS ?

Écrit par Remi, il y a 4 ans Répondre

Attention, comme pour l’avion, si tu visites des lieux religieux. A Bénarès en Inde je suis passé avec mon couteau suisse au premier barage, mais au deuxième le mec a trouvé mon couteau, dont j’avais carrément oublié l’existence, dans ma sacoche …
Le lieu était hyper protégé et j’ai fahi y laisser ma peau ;)

Écrit par Damien, il y a 4 ans Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>