Remi Chapeaublanc | Photographer

Matos : La tente

Contrairement au reste de mon matériel, c’est un des éléments que j’ai choisi le plus rapidement.

Je savais parfaitement ce que je voulais, j’ai trouvé le produit (presque) parfait : la Falcon X1.

La tente : Flacon X1

La tente : Flacon X1

En fait, ça peut paraitre con, mais j’espère ne pas avoir besoin de m’en servir. Le but de ce voyage est de s’intégrer à la population et donc essayer tant que possible de dormir chez l’habitant. Mais pas folle la guêpe, je sais qu’il y a des risques pour que certaines nuits je me retrouve sans rien !

Il me fallait donc une tente d’appoint, qui sait se faire discrète tant par la taille que par le poids, quitte à rogner sur la solidité et le confort.

Et j’ai trouvé la Falcon X1 produite par Coleman. Elle est ultra compacte et ne pèse que 900g – par contre tu n’as pas intérêt à être claustrophobe… (mon tapis de sol ne rentre même pas dedans, tant pis pour lui)

13 commentaires

découpe-le (le tapis de sol) – quand il fera 0 degrés, tu seras content de l’isolation supplémentaire !

Écrit par , il y a 6 ans Répondre

Gé >> Heu… t’es sur de toi là ? car mon tapis de sol c’est un auto-gonflant :D

Écrit par Remi, il y a 6 ans Répondre

effectivement :-) tu devrais t’épargner le poids de l’auto-gonflant, surtout pour le nombre de nuits que tu prévois de réellement faire en tente, et prendre un simple en mousse que tu pourras replier en deux si ça devient vraiment inconfortable.
L’avantage de la mousse (quand tu ne prends pas du super haut de gamme qui t’arrache des larmes si tu le maltraites) ce sont ses multiples utilisations, ça peut servir de coussin de fortune pour les longues stations assises inconfortables (festivals, admiration de coucher/lever de soleil), de colmatage pour les refuges venteux dont les planches sont mal jointes, de matelas presque pneumatique pour les baignades (enfin ça m’étonnerait que tu te baignes au Népal, sauf dans les sources d’eau chaude :) etc…
.
(oui, je suis une grande fan du multi-usage !)

Écrit par , il y a 6 ans Répondre

jette un coup d’oeil ici : http://www.randonner-leger.org/wiki/doku.php?id=choisir_son_matelas_de_rando

Notamment leurs astuces – ils parlement même de pare-soleil de voiture, pas bête :-)

Écrit par , il y a 6 ans Répondre

Yep, entièrement d’accord avec toi (sur le multi-usage) :-)

La pour le tapis de sol, je verrais sur place directement. Vu que les tapis en mousse son assez encombrants, je me ferais une nuit de test sans ; et si c’est trop hard je m’en achèterais un là bas, que je découperais à la forme de la tente.

Écrit par Remi, il y a 6 ans Répondre

Tu vas pleurer ta mère dès la première nuit :-D
En dépannage, quelques vêtements pliés sous les hanches (et genoux si tu dors sur le côté) on gagne pas mal en confort

Écrit par , il y a 6 ans Répondre

Ha ha ha :D

(punaise, pourvu qu’elle se trompe ^_^ )

Écrit par Remi, il y a 6 ans Répondre

Comment tu va faire pour la langue si tu veux avoir un contact et dormir chez l’habitant, je m’avance sans trop prendre de risque en disant que tu ne parle pas Népalais, et eux ne parle pas forcement anglais.
Enfin bref, comment va tu régler se problème de la langue ?

Écrit par Bob_la_tige, il y a 6 ans Répondre

Bob_la_tige >> hé hé, bien trouvé, je ne parle pas le Népalais ! (mais eux pas forcément non plus, vu les 45 dialectes locaux).

Qui a dit qu’il fallait parler la même langue pour demander l’hospitalité avec le sourire, contre quelques photos ou dessins ?

Je ne doute pas que ce sera difficile, mais je prend le risque.

Écrit par Remi, il y a 6 ans Répondre

Avant de partir tu devrais peut-être lire Africa Trek d’Alexandre et Sonia Poussin – ils ont traversé l’Afrique à pieds en 93 (je crois), en dormant chez l’habitant tous les soirs, sans parler la langue !

(et c’est vraiment un super chouette bouquin, en 2 volumes)

Écrit par , il y a 6 ans Répondre

gé >> Je ne sais pas si je vais trouver le temps, surtout que la lecture et moi… enfin c’est noté, si je m’ennuie avant le départ je sais quoi acheter ;)

Écrit par Remi, il y a 6 ans Répondre

Emmene-les avec toi, tu le donneras sur place (ou dans les book exchanges, il doit y en avoir dans les backpackers)

Écrit par , il y a 6 ans Répondre

[…] c’était le test de montage de la tente. Car comme disait le vendeur : Une tente c’est comme des chaussures, ça se test avant de […]

Écrit par Petit week-end à la campagne et test du matériel | Avatar, voyage au Népal, il y a 6 ans Répondre

[…] La Falcon X1 (Coleman) est une tente monoplace ultra légère. 1 personne, 980g, tout temps, résistante au feu, 48×14 cm plié Utilisée seulement 5 nuits, elle est comme neuve. […]

Écrit par Petites annonces : Je vends tout mon matos ! | Avatar, voyage au Népal, il y a 6 ans Répondre

Bonjour à tous, j’ai utilisé la tente falconX1 sur le GR5, Modane-Saint Etienne De Tinée 10 jrs l’année dernière et Saint Etienne De Tinée-Menton par la Vallée Des Merveilles que je viens de terminer, arrivée Menton hier, en 7 jrs. je suis déçue du produit en qualité d’étanchéité. Nuit passée au pied du Lac (refuge de Nice) la rosée du matin à détendu toute la toile, j’étais mouillée! L’arceau s’est cassé net au niveau de la jonction, j’ai rafistolé avec une sardine. Les coutures ne sont pas solides (boucles pour sardine fixation au sol). Il faut retendre la tendre après quelque heure, car le double toit touche au niveau des pieds. Je me demande à quoi servent les deux petits piquets qui sont sensés soutenir le double toit, ils s’allongent dés que celui-ci est posé! Enfin, elle n’est pas tout terrain!

Écrit par p'titegazelle, il y a 5 ans Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *