Remi Chapeaublanc | Photographer

La prostitution au Népal

J’ai classé cette note dans “Anecdotes”, j’en suis désolé, je n’avais pas prévu de catégorie “Catastrophes”.

Les différents guides touristiques, parlent d’une prostitution “discrète” mais présente, dont le touriste ne verra pas réellement l’existence. Le principal problème ici étant les népalaises qui partent se prostituer dans les bordels indiens et qui reviennent séropositives, tout en étant rejetés par leurs familles.

Dès mon arrivée déjà, l’un des nombreux rabatteurs de Katmandou m’a dit sans gènes :

Do you need, trecking guide ? Hash ? Young girl ?

Mais c’est hier soir, alors que je rentrais à mon hôtel vers 23h – petite précision, les népalais se couchent très tôt, Katmandou est désert comme une ville de western dès 22h – que j’ai été électrochoqué :

Un petit garçon, habillé correctement, d’environ 9-10 ans, s’avance vers moi avec un grand sourire. La rue est déserte, étrange sensation de voir ce garçon qui ne colle pas avec le décors, me dire avec un anglais parfaitement fluide :

Hello, do you want a special massage ?

11 commentaires

Au nom de mes amis les bridés, chers pédo-blancs, je vous hais.

Écrit par Angele, il y a 6 ans Répondre

Cela doit faire une bien étrange impression. C’est dur…

Écrit par Mien, il y a 6 ans Répondre

Ca me fait vomir, rien d’autres à dire.

Écrit par Josie, il y a 6 ans Répondre

Et alors elle s’arrête ici ton histoire ? Tu ne lui as pas parlé au petit garçon ? Tu lui as juste dit non merci en le remerciant ? Tu ne t’es pas assis un moment prés de lui pour discuter avec lui, lui raconter un peu ton voyage par exemple, histoire de lui changer les idées… ? Ce petit garçon est avant tout un petit garçon, ne l’oublions pas svp.

Écrit par Sand, il y a 6 ans Répondre

Rien ne dis dans ton article que lu n’as pas eu affaire à un rabatteur ?

Écrit par Toysan, il y a 6 ans Répondre

Enfin, un touriste n’est pas un chien parce qu’il témoigne d’une réalité !!
Les incriminations sont faciles…
Qui a besoin de leçon de morale ou d’oubli…?

Un enfant qui a un réel besoin d’argent, ne va pas comprendre que l’on puisse s’intéresser à lui et il ne perdra sans pas de vue, ce qu’il veut.
Il ne manque pas d’affection mais d’argent !!

Une « haine » ou un racisme pourrait peut-être s’adresser, aux dirigeants politiques
d’un pays !!

Écrit par Muriel Vandervée, il y a 6 ans Répondre

Ton témoignage est bidon. JAMAIS VU ! Les enfants des rues oui…les girls dans les bars ok ,en encore il faut les chercher…,le chit,à tout les coins de rue »smok,smok… »mais des enfants de DIX ans à kathmandu ,à 22h qui se prostituent et racolent dans la rue …TU AFFABULES ou tu conssommes trop…( Et je connais bien Kathmandu…)

Écrit par Alain, il y a 6 ans Répondre

Que ceux qui seraient choqués par mon précédant commentaire veuillent bien m’excuser dés quelques fautes de grammaire et d’orthographe.C’est le coup de ma colère, et d’indignation à lire de telles choses. Pourquoi décrire ce pays ainsi ? Kathmandu,ça pue, c’est pauvre,c’est pollué à mort et Thamel c’est invivable…Ok. De la drogue on vous en propose sans cesse,de la douce…du shit, MAIS DES ENFANTS ? Perso je n’ai JAMAIS été sollicité par cela et faut vraiment méconnaître ce pays,et avoir envie de « vendre » du trash pour prétendre cela. Déjà dans Thamel à 22h il n’y a plus beaucoup de monde dans les rues,et des enfants qui s’y prostituent C’EST FAUX ! Tu ne fais qu’insulter les népalais en racontant de telles conneries; Ou tu confonds les trotoirs de Manille et de Pat Phong,avec Kathmandu ?

Écrit par Alain, il y a 6 ans Répondre

Bonjour Alain,

Il ne faut pas s’énerver comme ça. Je ne connais surement pas Katmandou aussi bien que toi, mais lors de mon voyage de 3 mois au Népal, c’est bien cette histoire qui m’est arrivé, dans Thamel… J’en suis tout aussi navré que toi.

Écrit par Remi, il y a 6 ans Répondre

cette remarque des guides me fait bien rire (jaune) caché la prostituion au Népal?En fait elel n’ai pas spécialement dstiné aux occidentaux donc pas concentrée dans les quartiers touristques mais autour des bus park à destination des locaux et indiens , dans ce que les népalais appelelnt les « cabines restaurant » dans le squartiers de Sundhara Gongabu.. Mais les nepalaises non éduqués donc 99% des prostitués ne parlant pas anglais n’iront pas vers les toruistes d’où cetet fausse impression . Je rejoins Alain 12 ans au Népal jamais entendu parlé ou vécu une anectode similaire avec un garçonnet de 10 ans qui racolle!

Écrit par Fabien, il y a 1 an Répondre

Et alors, parce que ça ne vous ai pas arrivé à vous,ça ne peut exister ! !!? C’est vraiment se prendre pour le nombril du monde!!!. Vous avez un ego surdéveloppé!!!!.vous prenez pour des experts du Népal, qui connaissent tout sur tout!!!! Vous me faites pitié ! !!!

Écrit par Prix f, il y a 9 mois Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *