Remi Chapeaublanc | Photographer

Fin du trek et repos à Tatopani

Après avoir franchi Thorung La, changement de décors radical : ce sont les montagnes désertiques du Mustang qui ouvrent leurs portes. Splendide, mais abrupt.

Retour sur Tatopani et fin du trek

Retour sur Tatopani et fin du trek

Je n’aime pas les descentes ! Alors que Santos cours comme un lièvre, je m’applique à bien poser mes pieds sur chaque pierre. La différence, mise à part qu’il m’attend toujours en bas, c’est que lui a mal aux genoux maintenant… (vengeance mesquine ^_^ ).

Retour sur Tatopani et fin du trek-2

Retour sur Tatopani et fin du trek-2

Nous passons donc le 1er de l’an à Muktinath, ville célèbre pour ses temples hindouistes et bouddhistes, les plus hauts du monde (dans ce pays, tout est “le plus haut du monde”). Pour l’occasion de la nouvelle année, beaucoup de Sâdhus, Monks et Lamas. N’étant pas vraiment croyant, ne n’y suis pas toujours à l’aise.

Retour sur Tatopani et fin du trek-3

Retour sur Tatopani et fin du trek-3

Après Muktinath, vient Jomson, puis Tatopani…

Tatopani, c’est comment dire… la fin idéal pour un trek. Tatopani veut dire en népali “eau chaude”, et pour cause, l’eau sort du sol de façon tout à fait naturelle, à environ 80°C. C’est ici que les népalais viennent en cure, ou juste pour se relaxer. Je ne voudrais pas faire le malin, mais passer plus de 8h dans ces différents bains, c’est **.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *