Remi Chapeaublanc | Photographer

Bienvenu dans le Téraï

Si je me suis aventuré si loin dans le Népal, c’était pour partir à la découverte de deux choses : le parc national de Bardia et les populations Tharus.

Bienvenu dans le Terai-2

Bienvenu dans le Terai-2

Le parc de Bardia est la plus grosse réserve naturelle du Téraï, mais c’est le parc de Chitwan qui est le plus connue et le plus touristique.

Un népalais (vendeur  au vieux campeur) m’avait dit avant de partir :

Si tu veux voir à coup sur des animaux, va à Chitwan. Mais si tu veux savoir ce que c’est que la vraie jungle et tenter d’apercevoir des animaux qui n’aiment pas la présence de l’homme, va à Bardia.

Le guide du routard quant à lui le décrit comme ça :

Situé au sud-ouest du Téraï, ce parc attire les déçus de Chitwan et les mordus de safaris. C’est un des rares endroits où l’on est à peu près sûr de voir des tigres du Bengale et des dauphins d’eau douce.

Il ne m’en fallait pas plus.

Bienvenu dans le Terai

Bienvenu dans le Terai

Les Tharus, quant à eux, sont des populations qui venaient d’Inde, exilées pendant les guerres de religions entre Hindouistes et musulmans. Je ne savais rien d’eux, mise à part qu’ils habitaient le Téraï.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *