Remi Chapeaublanc | Photographer

Personnel

Entre ciel et terre – Vidéo backstage

On voit rarement comment travaillent les photographes ; leurs conditions de travail, l’ambiance des séances et leur façon de diriger un modèle.

Voici les miennes, car mon assistant a eu la bonne idée d’en filmer quelques passages !

L’ambiance ? Elle est détendue… Enjoy.
(clique sur la zone blanche en dessous, uniquement après avoir regardé la photo, bien entendu…)

Notre (nouveau) bébé est là !

Ça fait maintenant plus d’un an que nous l’attendons, que nous travaillons dessus avec acharnement. Lâm, moi-même et toute la Team de bénévoles, sont très fières de vous présenter la nouvelle version de Lense.fr !

Courrez vite vous inscrire si ce n’est pas déjà fait. La peinture est encore fraîche, n’hésitez donc pas à me signaler les dernières bugs mineurs qui pourraient subsister. J’attends avec impatience vos impressions et surtout de voir vos profils se remplirent assidûment !

Il est temps d’être heureux

On regarde tous les trois dans une direction différente, on marche côte à côte sur le même chemin.

Je vous aime, il est temps d’être heureux.

Hard Candeur

Ça fait près d’une semaine que j’ai fait cette photo, pour elle, ou plutôt pour moi.

Je voulais lui dire, ce que je pense, ce que je vois, ce qu’elle est, pour moi.

Je pensais lui poser des questions, pour elle.

Et bien figurez vous qu’elle vient d’y répondre, sans moi.

Prend soin de toi, aussi.

Retour de l’Expo à la Maison par From Paris

Alcool + interview sur le vif + caméra grand angle = crédibilité -15

Mais c’était tout de même une super soirée o//

Empathi(r)e

Empathie

 

 

Le Népal, c’est aussi ça.

Photo Animalière

Parce que lorsque j’avais 14 ans, j’ai eu cette conversation avec la conseillère d’orientation,

– Bonjour Rémi, est-ce que tu aurais une idée du métier que tu voudrais faire plus tard ?
– Euh… photographier les animaux ?
– Oui, mais comme vrai métier, tu as une idée ? Tu aimes les animaux ?
– Oui…
– Alors tu vas faire une filière scientifique, vu ton niveau en mathématiques.

Parce qu’il y a un mois, j’ai eu cette conversation avec le directeur du pôle photo de Sony France,

– Salut Edouard, je compte retourner au Népal, tu pourrais me prêter un A55 et un 70-200 ?
– Oui, on devrait pouvoir arranger ça.

La conclusion de cette histoire, c’est que le Népal c’est aussi ça.

 

TOURISTE en Expo à la maison !

Expos à la maison

J’ai le grand honneur de vous annoncer que la série photo TOURISTE va être dévoilée samedi 12 mars lors d’une exposition privée, organisé par le collectif From Paris.

Tous les mois le collectif met à l’honneur de nouveaux talents lors d’expositions éphémères. Le cœur de ce projet est la rencontre entre le travail d’un artiste et un hôte qui devient par cette soirée un « mécène » en y invitant son propre réseau.

A cette occasion, une édition spéciale, élaborée en exclusivité pour FROM-PARIS et tirée en exemplaire unique, sera proposée à la vente.

Le vernissage n’est accessible que sur invitation, mais avec l’accord de l’hôte, le collectif m’a proposé de faire gagner 5 invitations à mes lecteurs, qui auraient suivi le projet depuis son début.

Ainsi, les 5 premiers commentaires répondants correctement à ces deux questions, se verront automatiquement inscrit sur la liste des invités :

A quelle date suis-je parti au Népal pour réaliser la série TOURISTE ?
Combien de népalais ai-je retrouvé lors du deuxième voyage, pour leur offrir les tirages de la série ?
– Question subsidiaire :  Quel type de pellicule ai-je utilisé pour réaliser TOURISTE ?

Vous trouverez tous les indices nécessaires sur le blog du voyage.

Je suis un junkie

C’est ce manque, acide et puissant, qui te montre à quel point tu en as besoin,
à quel point tu l’aimes – de tout ton corps – cette putain de drogue.

Alors à quoi bon, si tu l’aimes… Tu y re-goûtes, tu la trouves encore meilleure,
délicieuse et si douce. Et surtout elle t’apaise ; te fait complètement planer.

Mais c’est lorsque tu retombes dedans, lorsque tu en prends encore et encore,
que tu t’enivres de cette odeur… que les hauts le cœur apparaissent.

Au début c’est supportable, et tellement bon parfois. Mais ils reviennent,
de plus en plus souvent, tel une migraine qui vous dévore le cerveau.

Les migraines se calment, puis reviennent, de façon incessante. Jusqu’au jour,
où il en est trop ; on pense crever. Là il faut vraiment arrêter, cette fois-ci pour de bon.

Comme les autres fois.

Au début c’est supportable. Et tellement bon parfois…

Mais c’est ce manque, acide et puissant, qui te rappelle que tu n’es qu’un pauvre junkie.

La série TOURISTE retourne au Népal (avec moi)

TOURISTE au Népal

Je suis actuellement au Népal, afin de retrouver les népalais qui m’ont permis de construire la série photo TOURISTE. Je suis parti dans le but de retrouver chaque personne et de leurs offrir les premiers tirages photos avant la première exposition.

Pour le moment tout se passe pour le mieux, 9 personnes retrouvées sur les 16 diptyques, mais le plus corsé est à venir.

Je serais de retour en France dans quelques semaines, pour vous annoncer officièlement la première exposition de TOURISTE !

Cette nouvelle pourra avoir un air de déjà vu pour ceux qui suivent mes aventures de prêt, mais il faut aussi penser à ceux qui ne lisent pas le blog du voyage ;)

Le dernier Tsaatan